La répudiée

Création 2004
d’après le roman d’Eliette Abécassis

Mariée à seize ans, Rachel a découvert Nathan le jour même de ses noces : « J’ai levé les yeux vers lui. (…) Il était grand et élancé comme un cèdre du Liban. Il était beau comme la lune, brillant comme le soleil. » Depuis, elle s’émerveille chaque jour de leur amour, en écoutant grandir en elle l’inquiétude : en dix ans, aucun enfant n’est venu consacrer leur union. Selon la loi hassidique, Nathan est en droit de répudier sa femme, qu’elle soit ou non en cause… Préférant se laisser consumer par le désir plutôt que de voir son mari humilié, Rachel l’incandescente accepte ce verdict en silence.

Face à elle, Naomi, sa soeur, son double et son contraire. Une jeune femme vive qui refuse d’épouser l’homme qu’on lui impose et qui s’apprête, au risque de sa vie, à quitter le quartier traditionaliste de Jérusalem où elles ont grandi pour rejoindre Yacov, qu’elle aime depuis toujours. Deux soeurs, deux sorts qui se jouent dans le secret de l’alcôve, espace immaculé et protecteur qui accueille leurs confidences inquiètes et leurs rires espiègles. Rachel et Naomi y partagent un ultime moment de complicité, dernières lézardes où l’enfance se faufile avant que le drame intime qui s’annonce ne scelle leurs destins.

Dans un décor qui renvoie aussi bien au berceau des promesses qu’à l’autel où sera sacrifié le bonheur, la lumière souligne chaque couleur du conflit intérieur qui agite Rachel et Naomi. La première, telle Antigone, appellera la mort pour préserver son amour ; la seconde, comme Ismène, prendra son avenir en main et choisira la vie…

 

Télécharger la présentation du spectacle
dans le cadre des Régionales 2006/2007